X

10 % de réduction sur votre première commande

Inscrivez vous à notre Newsletter mensuelle

Utilisez votre code sur l'ensemble du catalogue et découvrez notre collection de tapis uniques et authentiques

Découvrez la nouvelle collection de tapis berbères uniques et authentiques avant tout le monde

Vous aimez les produits rares et précieux, nous vous communiquerons nos nouveautés et nos plus belles trouvailles. Bienvenue dans la tribu

Vous aimez les produits rares et précieux, nous vous communiquerons nos nouveautés et nos plus belles trouvailles.

TRIBUS

Tapis berbères – Le magazine Tribaliste
  • Tapis Azilal : le tapis berbère aux mille et une couleurs

    Avant d’être l’appellation d’une catégorie de tapis berbères, « Azilal » est d’abord le nom d’une région du Haut Atlas au Maroc, au sud de Beni Mellal et à 330 km de Marrakech. La région de Tadla-Azilal. Créations originales agréablement colorées, aux lignes vives et dynamiques, qui ne manquent pas de s’associer très chaleureusement aux intérieurs contemporains, les tapis Azilal sont le fruit d’un travail artistique, laborieux et valorisant des femmes de cette région.
    Tribaliste vous dévoile tout sur ce précieux tapis berbère, de sa création dans le berceau de la civilisation berbère au Maroc, à son inscription dans la décoration occidentale moderne.

    La région Azilal et son savoir-faire

    Sur la route nationale menant de Marrakech à Beni Mellal, appelée la route du Sultan, empruntée par Lyautey en 1923 pour déloger les tribus Zayane, se trouve la province d’Azilal. Ayant pour épicentre la vallée des Ait Boguemaz, aussi connue sous le nom de “la vallée des gens heureux”, les tribus berbères de la région d’Azilal comptent parmi elles les Aït Soukhman et Abdi Ait Said pour ne citer qu’elles.
    Connue pour ses paysages verdoyants (en photo ici), la province d’Azilal, du haut de ses 1351 mètres d’altitude, attire de plus en plus de visiteurs notamment durant la période estivale. Avec un climat doux l’été, rude et froid l’hiver, les femmes des tribus berbères d’Azilal nouent des tapis depuis le début du siècle passé pour contrer les températures très basses des saisons froides. Une fois noués, les tapis servent de matelas en laine pour l’ensemble des familles de cette région rurale.

    Loin d‘une production en série, c’est avec originalité que les femmes d’Azilal tissent chaque tapis berbère de manière artisanale, suivant des traditions transmises de mère en fille à travers plusieurs générations. Motifs irréguliers aux couleurs vives sur un fond blanc crème, le tapis Azilal est confectionné à partir d’une laine brute de première tonte à laquelle s’ajoutent de la laine teintée, des tissus recyclés ou des fils de cotons pour l’agrémenter de motifs. Outre sa laine plus rase que celle du Tapis Beni Ouarain, l’Azilal se distingue par l’alternance d’une ligne de laine nouée et deux lignes tissées par résille de traits délicatement entrelacés. Ce savoir-faire qui se perd au fil des générations, renforce la valeur des ces pièces uniques.

    Au-delà du processus de confection, les tapis Azilal sont des ouvrages où les tisserandes de la région d’Azilal racontent leur histoire via les motifs ornant la pureté du blanc de la laine de base. Elles s’approprient les signes tribaux de leurs aïeux et l’alphabet berbère pour relater leur vie quotidienne de femme rurale. Les thèmes de ces arabesques tournent autour de la vie rurale, la fertilité, la maternité, la naissance et le mariage. Le tapis berbère d’Azilal peut aussi être le fruit d’une suite de formes géométriques discontinues qui évoluent au gré de l’inspiration des tisseuses. Abstraites et irrégulières, elles procurent au tapis Azilal un aspect unique et exceptionnel.
    Depuis toujours, cet ouvrage artisanal est gratifiant pour les femmes tisseuses car leur produit fini permet de protéger leurs familles des rudes hivers, mais aussi de le transformer en source de revenu en le vendant.

    Le tapis Azilal, de l’élément berbère à l’objet déco design

    Aujourd’hui adulés et recherchés pour orner les intérieurs les plus design, les tapis Azilal sont connus pour le plaisir esthétique qu’ils procurent. Les couleurs pour les anciens tapis étaient réalisées avec des pigments naturels comme le safran, le henné ou la grenade. Aujourd’hui, elles peuvent être soit naturelles soit pigmentées avec des colorants artificiels.

    Sur une laine de couleur neutre, souvent blanche, crème ou beige, viennent s’ajouter des motifs géométriques généralement symétriques de couleurs vives, voire fluos allant du rose au vert en passant par le jaune… Avec un poids moyen de 2,7 kg le mètre carré, le tapis Azilal inspire tant un style soutenu et sobre qu’une atmosphère décontractée.

    Beaux d’abord par leur matière, la souplesse de leurs contours, la luminosité de leurs teintes naturelles et l’harmonie de leurs dessins, ils viennent s’accorder avec la plus naturelle des facilités aux styles déco modernes et contemporains. Les tapis Azilal peuvent compléter votre salon ou chambre d’enfants, tout comme décorer votre couloir ou hall d’entrée. De taille modeste, de 1 à 2 mètres carrés, ils peuvent se transformer en œuvre artistique murale.
    Beaux enfin parce qu’ils apportent chaleur et volupté à votre intérieur, ils savent affirmer leur cachet malgré leur cousinage aliénant avec les tapis Beni Ouarain.
    Sont aussi souvent associés aux tapis Azilal, les tapis nommés Ourika qui sont produits un peu plus au sud par les tribus berbères des montagnes du Haut Atlas à partir de Demnate au Nord, jusqu’à Imlil au Sud en couvrant la région montagneuse d’Ait Ourir, la vallée de l’Ourika et le parc de l’Oukaimeden

  • Nettoyer son tapis berbère : 9 choses à savoir

    Vous vous demandez comment entretenir votre tapis berbère pour continuer à l’utiliser et prolonger sa durée de vie, et surtout comment le nettoyer sans l’abîmer. Voici nos astuces à savoir pour que votre tapis berbère tissé à la main reste aussi splendide qu’au premier jour. Ces astuces sont surtout utiles pour nettoyer le Beni Ouarain et les tapis berbères en laine qui sont les plus fragiles surtout lorsqu’ils sont blancs.

    1. Ne pas attendre de tâcher son tapis pour le nettoyer. Avec un entretien régulier mais peu fréquent avec l’aspirateur, la poussière n’a pas le temps de s’accumuler et de s’incruster. Eviter l’utilisation d’un aspirateur trop puissant, une brosse suffit même pour le plus épais et duveteux.

    2. Lors des passages à la brosse ou à l’aspirateur il est tout à fait normal que le tapis perde son excès de laine sous forme de petites peluches. La bonne astuce est d’aspirer sans frotter ni brosser avec une brosse dure, car cela arrache au passage les brins de laine les plus fragiles qui sont aussi les plus doux.

    3. Vous voulez éviter complètement l’usage de l’aspirateur, vous pouvez simplement retourner votre tapis berbère et le piétiner. En le laissant dans cette position 2 à 3 jours, la poussière se déposera naturellement sur le sol par effet de gravité.

    4. En cas de tache visible causée par un petit accident (café, chocolat, sauce), le tapis berbère demande une intervention immédiate. Il faut tout d’abord absorber le surplus en épongeant, puis tenter d’enlever la tache visible au savon de Marseille ou produit spécial laine très dilué dans l’eau tiède en faisant des mouvements doux et réguliers à l’aide de torchon lisse et souple. Laisser sécher au soleil

    5. Pour les tâches les plus tenaces, n’hésitez pas à utiliser le vinaigre blanc, mais juste quelques gouttes à diluer toujours avec de l’eau tiède. L’utilisation de détergent doit rester exceptionnelle en cas de tâche extrême.

    6. Quant au séchage, préférez-le naturel à l’air libre (dans le jardin, sur le balcon ou sur un rebord de fenêtre). Il faut veiller à bien sécher le tapis car la laine mouillée dégage une odeur désagréable. Mal séchée, elle peut se transformer en nid de mites.

    7. Autre astuce pour les tâches localisées, saupoudrez du bicarbonate de soude en petite quantité sur la partie tâchée de votre tapis, que vous retirez ensuite avec l’aspirateur. Cela laissera votre tapis comme neuf et éclatant.

    8. Surtout ne mettez pas votre tapis à la machine. Les tapis berbères sont faits main et de manière artisanale. Ils demandent un nettoyage avec douceur et délicatesse. Si besoin, n’hésitez pas à contacter un spécialiste du nettoyage qui saura le faire de manière adéquate.

    9. Enfin, en moyenne le tapis berbère demande un nettoyage en profondeur tous les deux ans. Aussi pour éviter l’usure localisée, modifier l’emplacement des éléments au dessus.

    Si vous n’avez pas encore sauté le pas du côté du tapis berbère, découvrez notre large collection de tapis berbères, du Beni Ouarain au Kilim en passant par le Azilal et le Boucherouite.

  • Tapis berbère : les tendances à suivre en 2018

    Si on dit que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, en 2018, notamment en termes de tapis certains styles déco sont plus à la mode que d’autres. Le retour du printemps est synonyme de renouveau, l’occasion de laisser entrer de nouvelles ondes chargées en luminosité et en couleurs dans votre nouvel intérieur.

    Souvent des pièces artisanales uniques en design de part la nature du tissage, les tapis berbères sont faits main et sont chargés d’apporter une petite touche d’exotisme à votre salon. Empreints d’authenticité et de savoir-faire, ces tapis ethniques, sont une invitation au voyage. On vous a concocté un condensé des tendances à suivre pour vous inspirer dans le choix de votre prochain tapis.

    Tapis berbère vert et jaune avec objet de décoration

    Le tapis berbère bichromatique et géométrique

    Less is more, tel est un de nos mantra pour l’année 2018. Pour l’illustrer nous vous faisons découvrir une collection bichromatique, avec un mariage de couleurs innovants. Deux couleurs permettent de faire ressortir les petits rappels de décoration de manière plus forte, certains n’hésitent pas à rajouter des tableaux sur les murs, ou repeindre un poteau comme touche de rappel à l’une des deux couleurs de ce nouveau sol fleuri. Nous aimons beaucoup cette ode à la simplicité, un mariage des éléments qui se traduit dans un équilibre naturel et évoque une atmosphère apaisante. Le classique thème géométrique se décline aussi en tapis. Des motifs simples et rectilignes sur un fond de couleur neutre (nuances de blanc, ivoire et beige), apportent une touche à la fois élégante et chaleureuse à votre pièce à vivre. Le Beni Ouarain est un classique intemporel pour apporter cette touche géométrique exaltante, découvrez en plus sur notre article sur le Beni Ouarain. Le coussin berbère et ses pompons prend aussi de plus en plus sa place avec sa douceur et son charme inné, la nature même d’objets de décoration fabriqués à la main confère à un environnement un charme authentique et un cachet sans égal. Bientôt vous pourrez découvrir notre sélection de coussins berbères sur le shop.

    tapis beni ouarain avec coussin berbere blanc

    Le coussin berbère coloré en laine nouée est un aussi un grand classique qui devrait bientôt débarquer dans tous les salons et les magazines. Fait main, charmant et coloré !

    coussin berbere vert en kilim

    Des tapis berbères abstraits et colorés : encore et toujours

    Pour illuminer votre salon aux couleurs neutres, rien de mieux qu’un tapis aux motifs saisissants et aux couleurs vives et flashy. Le tapis mrirt Beni Ouarain, confectionné dans le Moyen Atlas débarque pour cette nouvelle année, avec des couleurs et des motifs encore plus marqués et toujours plus abstraits. Lorsque nous disions que Henri Matisse avait trouvé une belle inspiration dans ces villages nichés du Moyen Atlas, cette collection à venir en témoigne, beauté, improvisation et sublimes couleurs pour votre intérieur. C’est ainsi que le tapis reprend les rennes de la décoration d’un salon, et en devient non plus simplement le petit élément discret qui recouvre le sol, mais bel et bien la pièce maîtresse dont tous les autres éléments découlent. Un gros coup de cœur pour ces tapis d’exception bientôt en ligne !

    tapis berberes colotés bleu et turquoise en laine

    En dehors des tapis berbères, les tapis marocains ont pour spécificités de reprendre le rouge vif comme trame principale, le tapis R’bati (de rabat) en est le fer de lance. Le tissage berbère bien qu’ayant sa propre identité, s’en ai au fil du temps légèrement inspiré, on retrouve ainsi très souvent des tapis berbères au ton vif et dans des dégradés de rouge. C’est ainsi que les tisseuses optent pour des couleurs voisines : rose, violet, fushia ou pourpre en épuisant toute la palette des couleurs, mais vous trouverez très rarement du rouge, chacun son expertise !

    tapis berbere violet et pourpre en laine

    Un mélange des styles : Le tapis berbère évolue

    Une nouvelle tendance qui émerge de plus en plus dans le travail des tisseuses berbères consiste à mélanger les styles de tissages et les textures. Le Beni Ouarain se retrouve ainsi sublimé avec la finition d’un tapis Kilim. La trame du tapis déborde sur les extrémités  dans la couleur des motifs géométriques centraux. Ces tapis sont encore rares mais Tribaliste les présentent en quasi exclusivité sur la nouvelle collection bientôt en ligne. En prime, certaines tisseuses de la tribu Beni Ouarain découvrent de nouveaux horizons et s’aventurent à choisir de nouvelles couleurs pour les motifs géométriques pour le plaisir des yeux. Ces nouveaux types de tapis berbères bariolés sublimeront vos salons et surprendront vos invités… C’est ma-gni-fique Patrick… Ci dessous un tapis Beni Ouarain violet avec une finition Kilim, nous sommes sous le charme !  et vous ?

    tapis berbere beni ouarain finition kilim

    Le shooting a eu lieu à Marrakech en plein dans la médina sur la terasse du Bazar de Tribaliste : un article de plus est en cours pour vous donner les coulisses de notre équipe et d’un bazar familial centenaire ! 

    tapis beni ouarain finition kilim bleu et blanc

    Le tapis berbère pastel : la touche poudrée

    Bleu ciel, rose poudré, vert anis, jaune pâle… des couleurs rafraîchissantes l’été et apaisantes l’hiver. Elles s’accordent aussi bien avec des couleurs sombres et intenses, qu’avec des couleurs claires et neutres, ou encore des tons toniques et vifs… En exemple un tapis d’un grand raffinement, nous vous le proposons ci dessous en coupé, parce qu’on ne peut pas non plus tout vous dévoiler aussi rapidement. C’est un petit chef d’oeuvre de cubisme coloré en laine comme seul ces régions marocaines peuvent nous offrir. Probablement le plus joli tableau que nous pouvions proposer en ce début d’année 2018 !

    tapis berbere rose blan en laine

    On l’aura compris, En 2018, le tapis sera très probablement berbère. Un art qui évolue, s’adapte, s’inspire et se renouvelle en permanence, c’est un privilège que de pouvoir vous présenter ces tapis en vente sur le site. Chaque tapis est unique et témoigne de la diversité et de la richesse d’un artisanat séculaire que nous souhaitons faire briller de mille feu.

     

  • Beni Ouarain, de la tribu au tapis

    Beni Ouarain, de la tribu au tapis

    Objet de déco incontournable, le tapis berbère est de plus en plus prisé par les décorateurs d’intérieur outre-atlantique, scandinaves ou d’Europe de l’Est. Parmi ces tapis berbères, le Beni Ouarain fait l’objet d’un engouement tout particulier. Si le nom ne vous dit rien, vous reconnaîtrez certainement du premier coup d’oeil ce tapis aux allures chics et minimalistes, après ses maintes apparitions dans les magazines déco, reportages télé ou encore sur les comptes Instagram des blogueurs Lifestyle les plus en vogue. Beni Ouarain ne fait pas seulement référence au tapis, mais aussi à une région du Moyen Atlas au Nord Est du Maroc, à des tribus berbères, à une culture à part entière ainsi qu’à un savoir-faire ancestral. Tribaliste offre une rétrospective sur les origines de ce tapis berbère devenu mythique et un décryptage de sa confection.
    tapis beni ouarain noir et blanc avec touche tulipes jaunes

    Beni Ouarain : une tribu ethnique aux traditions ancestrales

    Retranchée dans une région du Moyen Atlas, la région de Beni Ouarain a très peu de contact avec le monde extérieur. De par un mode de vie en quasi autarcie, ces habitants ont un rapport très fort avec leurs traditions et leur culture ancestrale. Composée de 17 tribus, les Beni Ouarain (aussi connus sous le nom d’Aït Ouarain) sont une ethnie Amazigh sédentarisée entre Fès et Taza. Originaires de Figuig et de Zenata, les tribus de Beni Ouarain parlent un berbère appelé le tamazight zenatiya. Aujourd’hui encore, les tribus vivent sur le modèle économique du troc lors de Moussems (événements saisonniers) et souks hebdomadaires organisés dans des villages où la figure patriarcale (père de famille ou chef de tribu) vient vendre la production agricole ou les réalisations artisanales et domestiques de leurs femmes. Nichée dans une région montagneuse, l’environnement des Beni Ouarain connaît un climat froid et rigoureux pendant une grande partie de l’année. De ce fait, ces tribus confectionnent depuis toujours des tapis aux tailles géantes qui servent de couvre-sols dans leurs logements et larges tentes. Aujourd’hui, les tisseuses de ces tapis berbères Beni Ouarain ont adapté leur production à des tailles plus modestes pour répondre à la demande du marché international. Dans cette région, la tisseuse occupe une place centrale dans la vie tribale. Seule source de revenus de certaines familles, le tissage de tapis procure aux femmes fierté et dignité dans une société patriarcale.

    Tapis beni ouarain noir et blanc et femme berbere avec cactus

    Le tapis Beni Ouarain : un cachet propre et unique

    Chez les Beni Ouarain, les familles tisserandes se transmettent leur savoir-faire de génération en génération depuis toujours dans la tradition la plus pure. Vivant de leur bétail, et notamment des troupeaux de moutons de race Marmoucha, les tribus Beni Ouarain tondent aux ciseaux la laine de leur cheptel une fois que le climat s’adoucit au printemps. Symbole de protection contre le mal, d’abondance et annonçant des jours meilleurs, cette laine connue pour sa qualité supérieure, est travaillée de manière traditionnelle selon un ensemble de pratiques et rituels séculaires. Les moutons de race Marmoucha ont la particularité d’avoir une laine noire et brune sur la tête. Le reste de leur toison est ivoire et non beige comme les autres. Avec des mèches longues et irrégulières de 20 à 30 cm, chaque mouton tondu fournit plus ou moins 3 kg de laine, ce qui équivaut à un mètre carré de tapis fini. Une fois la laine prête à être travaillée, les tisseuses procèdent à son filage. Ce processus est déterminant pour apprécier la qualité de la laine utilisée et par conséquent la valeur du tapis fini. Le filage de la laine des tapis Beni Ouarain consiste à mêler des fils de laine courts, soyeux, et donc fragiles à de longs fils plus rugueux et plus solides. Un tapis à duvet doux sera peut-être estimé à un prix plus élevé.

     

    tapis beni ouarain orange et blanc

    Les proportions de laine soyeuse et de laine rugueuse déterminent donc la durée de vie du tapis, mais aussi sa valeur. Outre la qualité de la laine, les différences de prix d’un tapis à l’autre peuvent s’expliquer par les dimensions du tapis, son épaisseur et la densité des points noués. Les femmes berbères font preuve d’une patience inégalée et peuvent passer des semaines, des mois, voire une année pour terminer la confection d’un tapis à un rythme de plus ou moins 2 centimètres par jour. Ces artisans hors du commun revêtent leurs habits d’artiste pour laisser libre court à leur imagination et aboutir à des créations uniques avec sur chacune d’elles des motifs et des symboles design au style semblable mais toujours irrégulier. Un Beni Ouarain contiendra toujours des imperfections et c’est ce qui lui confère une âme. Il porte en lui un esprit de non soumission aux standards décoratifs modernes et industriels.

     

    Le Tapis Beni Ouarain, d’une tendance à un classique intemporel

     

    tapis beni ouarain à pois noir sur trame blancheAyant inspiré Henri Matisse (1869 – 1954) qui les nommaient  les « Géants Blancs » et les avaient en premier mis en lumière, ils étaient aussi une belle source d’inspiration pour Le Corbusier (1887 – 1965) dont la citation suivante en dit long sur les différentes collections de tapis Beni Ouarain tissés dans les montagnes : « Faire comme les berbères : allier à la géométrie la plus notoire fantaisie »… Ces tapis marocains blancs en laine décorés de rayures ou de formes géométriques, ont fait le tour du monde pour sublimer les salons au style scandinave, romantique ou classique. Vous l’aurez compris, ces pièces uniques matchent facilement les tendances décoratives de tout genre. Quand les puristes recherchent des pièces vintages datant des années 50, les adeptes de déco tendances, sont à la recherche de pièces originales. Le tapis berbère est décliné sous différentes formes et couleurs, faisant parfois l’objet de collaboration artiste – artisan qui donnent vie à de véritables œuvres d’art intemporelles.
    Vous pouvez acheter un tapis Beni Ouarain authentique et unique sur la boutique en ligne.  Dans un prochain article, on vous donnera nos astuces pour acheter un tapis Beni Ouarain authentique.

  • Un tapis vintage dans une décoration d’interieur

    On a tendance à voir, depuis ces dernières années, des décorations qui font la part belle au vintage, tout en intégrant de nombreux éléments ultra modernes. C’est en utilisant le vintage que vous allez réussir à donner de la chaleur à votre intérieur design, de l’originalité à votre style classique ou de l’unité à votre aménagement hétéroclite. Voici quelques éléments pour vous aider à comprendre cette tendance.

    La tendance vintage dans la décoration contemporaine

    Le vintage recouvre tout ce qui concerne la période entre les années 50 et les années 70 environ. Mais attention, pas question de récupérer tout ce qui est vieillot : les collections formica de votre tante, les grands buffets torturés de votre grand-mère… L’art de la décoration d’intérieur, c’est la subtilité et le choix des objets. Souvent, le vintage s’attache à ce qui est naturel. Avec le monde d’aujourd’hui, on recherche davantage les matières nobles et saines et on aime chiner, recycler, réutiliser, plutôt que de se ruer dans le premier magasin de décoration discount. L’astuce, dans la décoration vintage, c’est d’éviter l’accumulation et de rester dans la sobriété. Dans un appartement moderne, un tapis au style vintage va venir souligner les courbes déjà existantes ou, au contraire, casser la monotonie. On pense au rotin, au bois patiné, au palissandre, au teck. On va souvent puiser dans les décorations méditerranéennes, dans un esprit Marrakech ou berbère. On dépareille, on assortit, mais surtout, on procède par petite touches subtiles.

    Les accessoires indispensables

    Pour éviter de surcharger l’espace et le champ de vision, mieux vaut rester dans des tons neutres et choisir d’ajouter des petits pans de couleur. C’est là que les tapis entrent en jeu. Tapis et tapisseries vont se charger de réchauffer l’espace grâce à la couleur et aux matières. Choisissez-les avec soin, ils vont conditionner votre décoration et lui donner du caractère. La laine tissée à l’effigie de motifs dépassés a pignon sur rue dans le monde de la décoration. Ce sont ces accessoires qui vont délimiter vos espaces de vie, créer des ambiances et découper les lieux. Que vous ayez un grand appartement ou une petite maison, les tapis se permettent d’isoler des atmosphères. Le célèbre décorateur d’intérieur Joseph Dirand travaille avec les lignes épurées. Tout comme lui, n’hésitez pas à prolonger une droite moderne avec un élément vintage, dans sa continuité, afin de créer des espaces. Christian Liaigre, quant à lui, travaille avec les matières nobles et luxueuses comme le vieux bois. Décorer une appartement de bois sombre, sur des murs taupes ou gris est un départ idéal pour y joindre des éléments de décoration chauds et colorés, comme des tapis au style vintage, berbères, marocains, perses…

    Les tapis berbères vintage : la touche en plus

    On l’a dit, il n’y a rien de tel pour réchauffer une ambiance qu’un tapis. Pour rester dans la touche vintage, on craque pour un tapis Boucherouite à partir de matériaux recyclés. Ces charmants tapis berbères ont un look ultra épuré et des dessins résolument graphiques. Tout, de la laine aux tissus, peut être intégré au canevas du tapis. C’est un tapis vintage pas cher mais du plus bel effet. Le mieux, c’est que chacun peut même s’amuser à faire le sien avec le DIY, mais la technique et le temps nécessaire à sa confection rende la tache un poil plus compliquée pour nous les Sapiens. Le Boucherouite c’est l’effet waw et c’est une ambiance chaude et vintage garantie. Avec un tapis vintage Patchwork, on reste encore dans le thème. Des couleurs un peu passées, souvent dans les tons rouges, oranges et bleus, s’organisent selon une structure également géométrique. L’abstrait, très 50’s-70’s rend votre intérieur cosy. Les autres options, le tapis Kilim ou le tapis berbère multicolore. A la différence des deux styles précédents, les brins de laine ne sont pas noués sur le canevas mais brodés. Formes géométriques, inspirations ethniques dans des teintes toujours chaudes, du rouge à l’ocre, cette sorte de tapis se prête admirablement à la tenture, en raison de sa légèreté due au tissage.

    Pensez à travailler vos couleurs, vos formes et à donner de l’unité à vos pièces. L’ambiance vintage, pour avoir l’air décontractée doit être réfléchie et organisée. Pensez aux couleurs passées et à la géométrie, à la laine et au bois. Créez des espaces, délimitez vos ambiances avant de décorer. Récupérez, recyclez et admirez le résultat. L’ambiance cosy d’un intérieur vintage n’a pas son pareil en matière de décoration, c’est ce qui fait tout son succès !

  • Le tapis berbère : élément incontournable de la décoration d’interieur

    A la fois très doux et parfaits pour habiller une pièce, les tapis berbères se déclinent de l’extrême simplicité à la multitude de couleurs. On aime ce travail artisanal, élaboré dans les montagnes de l’Atlas marocain et dont le secret de la confection se transmet de génération en génération.

    Le tapis berbère, un must en termes de décoration d’intérieur

    Avec un tapis berbère, l’intérieur gagne énormément de cachet. Que vous ayez en tête de multiplier les couleurs avec un tapis Kilim, de jouer l’impressionniste chaleureux avec un style Boucherouite ou de jouer la subtilité en misant sur la géométrie discrète d’un Beni Ouarain, votre goût sera immédiatement rehaussé par cette déco de laine authentique. Tissé à la main, le tapis Azilal va donner encore un autre style à votre pièce, grâce aux franges de part et d’autre du tissage.
    Si les plus grand designers de décoration intérieure comme les créateurs de mode se penchent aujourd’hui sur la mode berbère, c’est parce que ces motifs et couleurs sont réellement porteurs. On trouve de nombreux tapis berbères pas chers, fabriqués selon la pure tradition de l’Atlas, pour le confort de votre intérieur.

    Des styles et des couleurs pour réchauffer une pièce

    Faites exploser votre pièce. Pensez à l’union des contraires. Imaginez votre intérieur ultra design, moderne et épuré. Des lignes droites, sans fioritures s’achèvent sur un mur nu, un peu d’aluminium, du verre, de la lumière et de la transparence. Votre sol, constitué d’un plancher dans les tons gris ou en béton ciré n’attend plus que votre touche finale. Offrez des couleurs à ce design pur. Un tapis berbère rouge ou bleu va venir réchauffer cet intérieur et lui apporter une touche ultra cosy à travers la faction artisanale. Qu’il soit Kilim, Azilal ou Boucherouite, ce revêtement de laine aux dimensions conviviale apporte de la chaleur au design ultra contemporain. A l’inverse, dans un logement à la décoration très chaude, constituée de bois teintés et de couleurs très vives, pensez à faire entrer la sobriété. Votre habitat gagnera en beauté et en élégance en lui offrant un tapis aux formes géométriques. Par contraste, un tapis noir et blanc, dans la tradition berbère va assouplir cet amas de couleur et calmer le regard. Vous créez ainsi un espace à part, propice à la détente et à la méditation.