X

10 % de réduction sur votre première commande

Inscrivez vous à notre Newsletter mensuelle

Utilisez votre code sur l'ensemble du catalogue et découvrez notre collection de tapis uniques et authentiques

Découvrez la nouvelle collection de tapis berbères uniques et authentiques avant tout le monde

Vous aimez les produits rares et précieux, nous vous communiquerons nos nouveautés et nos plus belles trouvailles. Bienvenue dans la tribu

Vous aimez les produits rares et précieux, nous vous communiquerons nos nouveautés et nos plus belles trouvailles.

TRIBUS

La Poterie de Tamegroute – Le magazine Tribaliste

Magazine

La Poterie de Tamegroute

Les poteries de Tamegroute (Zagora Maroc)

Depuis la nuit des temps, elle est l’une des premières activités artisanales de l’homme et vous l’aurez sans doute deviné, il s’agit de la poterie !

Au Maroc, cet art de la poterie est prisé, rarement inégalé, la poterie est une tradition séculaire.

L’artisanat de la poterie se diversifie à travers différentes villes, régions et provinces du Royaume. La poterie de Tamegroute compte parmi ces poteries très particulières et à part, elle se distingue de son bel émail vert qui peut parfois être de couleur ocre marron.

On parle ici de poterie berbère, de cet art ancestral qui se pratique dans ces petites zones rurales et, pour Tamegroute, non loin du désert.
Poterie berbère et poterie marocaine où, au fil du temps à Tamegroute, berbères et arabes partagent, selon les familles, le même savoir et le même art.

De ses couleurs très particulières avec, tout d’abord, ce beau dégradé de vert plutôt foncé qui nous rappelle l’immense palmeraie de Zagora ou encore le vert des olives du Maroc, puis, de ces tons d’ocre, de camel et de marron qui nous font penser au sable du Sahara ; cette poterie marocaine à l’identité particulière, cet artisanat très ancien de Tamegroute s’exporte déjà et, depuis bien longtemps, dans le monde entier et sur tout le territoire marocain.
La couleur et la dentelle apportent toute la beauté de ces belles poteries.

En direction de Zagora, passant par la magnifique vallée du Drâa, là où les paysages et les couleurs vous émerveillent, avant ou après vos circuits désertiques, n’oubliez pas de faire ce petit détour d’une vingtaine de kilomètres depuis Zagora en direction de Tamegroute ! 

Tamegroute, une ville pas comme les autres !

Tamegroute est une petite ville du Sud marocain, située non loin de Zagora.
C’est une petite ville typique et authentique dotée de nombreux “ksour” alentours qui sont des petits villages fortifiés, qui offrent des architectures et des couleurs qui font toute la beauté de la réputée vallée du Drâa et du sud marocain en général .

Outre la poterie, la zaouia Naciria, qui abrite une bibliothèque avec des ouvrages très anciens datant du XIe siècle, fait aussi la réputation de la ville.
Ces livres et recueils sont faits de parchemins en peau de gazelle et sont calligraphiés du pigment naturel de l’écorce de noix, le brou de noix, mais aussi de safran, de henné et d’or. Ce sont des ouvrages ou recueils religieux, scientifiques et littéraires.

Toutefois et, comme Tamegroute reste très touristique et très visitée pour sa poterie, il semble donc normal que la ville héberge de nombreux ateliers artisanaux de poterie, des ateliers qui se transmettent de familles en familles de potiers.
C’est justement depuis le XVe siècle que cette petite contrée abrite des ateliers de poterie, et, pour l’histoire, ces ateliers de Tamegroute sont les plus anciens du Maroc.
Voici encore dans l’artisanat marocain, un savoir-faire ancestral transmis de générations en générations et, à Tamegroute, depuis 400 ans, ce sont quelques  familles seulement qui font perdurer cet art de la poterie si particulière de Tamegroute qui se transmet de pères en fils.
Plus de 200 potiers sont ainsi dans la ville et perpétuent toujours les mêmes gestes et les mêmes traditions et toutes les recettes qui font valoir cette poterie remplie d’authenticité. Mais attention, encore une fois, le secret est bien gardé !

Depuis très longtemps les artisans potiers donnent ainsi forme à toutes sortes de pièces usuelles de la vie de tous les jours.
Ces pièces sont cuites à l’ancienne, de façon traditionnelle, avec des fours en pierres chauffés à très haute température et ce, grâce à des feuilles de palmes et du bois et herbes séchés.

On peut trouver, de très jolis plats à tajine, des bols, des tasses, des assiettes, des saladiers, mais aussi, des carreaux de carrelage et aussi des tuiles…

C’est une poterie marocaine aux allures rurales, une poterie berbère, une poterie remplie de mystères et très élégante. 

Les passionnés d’artisanat et de décoration ne s’y trompent pas ! C’est aussi pour cela que la poterie de Tamegroute est reconnaissable entre toutes.

On trouve aussi à Tamegroute, une poterie toute blanche qui est décorée au henné et qui fait aussi la particularité de la ville.

Le travail de l’argile et la cuisson des poteries

La région est riche de cette argile qui est utilisée par les potiers.
La terre et l’eau qui forment la boue provient de la vallée du Drâa et c’est ainsi depuis toujours.

C’est dans des galeries souterraines que les artisans potiers vont dénicher l’argile qui est ensuite foulée au pied pour être travaillée, on appelle cela l’étape de la barbotine.
Cette argile est ensuite tournée sur le tour du potier, elle est sculptée et façonnée pour donner naissance à des bols, des assiettes, des cruches, des vases et de nombreux objets très utiles à la vie courante.
Toutes ces pièces sont ensuite mises à sécher au soleil.

A Tamegroute, les potiers travaillent debout et sont enterrés dans des trous jusqu’à la ceinture. Ainsi, seul le buste apparaît et la pédale du tour de potier n’est pas visible. On dirait presque des marionnettes qui répètent sans cesse les mêmes gestes qui sont d’une précision incroyable et d’une rapidité sans failles, c’est donc dans un confort très restreint de travail que les potiers sont à la tâche.

Les belles et surprenantes couleurs de la poterie de Tamegroute entre vert foncé, et brun/ocre sont obtenues à partir d’un alliage de manganèse également contenu dans le khôl, d’oxyde de cuivre et de farine d’orge, d’autres façons sont de rigueur mais ne se dévoilent pas ! 
Pour obtenir la couleur brun/ocre, les potiers n’ajoutent donc pas le cuivre.

Bien évidemment, les petits mystères demeurent pour la fabrication et surtout pour les recettes qui font ces couleurs uniques et la brillance de cette poterie, même si vous cherchez vraiment à savoir vous n’aurez jamais le véritable secret des familles de Tamegroute !

Les pièces sont donc recouvertes de cette pâte telle une peinture, avant de passer pour la cuisson dans les fours traditionnels qui sont fabriqués de pierres.
La ville compte sept fours.
Plus récemment deux fours à gaz ont été fournis dans un souci d’économiser les ressources végétales, mais les potiers n’obtiennent pas les mêmes résultats et ne souhaitent donc pas utiliser ces fours…D’autres potiers avouent ne pas avoir la technique pour tenter une cuisson dans ces nouveaux fours, ainsi, ils ne souhaitent pas changer leurs habitudes.

On chauffe les fours à l’aide de feuilles de palme, de bois sec et de mélanges d’herbes sèches et tout cela engendre une âcre et épaisse fumée noire.

Pour les poteries cuites au four, la cuisson dure environ 5 heures à 1100°C.
Il faut compter une journée pour que le four soit rempli des pièces d’argile préparées pour la cuisson en prenant garde de bien les espacer afin qu’elles ne se touchent pas.
Une fois le four fermé et qu’il est bien étanche, la cuisson en elle-même dure 4 heures.
On laisse ensuite refroidir les poteries durant toute une nuit.

Les résultats offrent une poterie épaisse, authentique et très rustique, certaines pièces proposent des contours ondulés, comme une dentelle, on distingue aussi des coulures et des gouttes sur ce dégradé de couleur, mais on aime justement, toutes ces imperfections qui font ainsi la spécificité et la particularité de cette poterie unique.
Puis n’oublions pas la brillance particulière qui donne tout le charme et l’élégance de la poterie de Tamegroute.

La vaisselle du sud marocain est ainsi sans nul autre pareille ! 

Au regard des autres poteries du Maroc, celles de Safi, de Fès ou Marrakech, cette couleur verte de Tamegroute est aussi celle qui a fait la renommée de la ville.

Les tentatives de reproduction de ce même vert ont été nombreuses à travers le monde, mais sans succès…
Les artisans potiers marocains savent non seulement, bien garder leur secret mais disposent aussi d’un savoir-faire ancestral, c’est ce qui fait toute la différence !

Quatre étapes sont nécessaires pour la réalisation de la poterie de Tamegroute :

– la première, la récolte et la préparation de la matière première qu’est l’argile,
– la seconde est le modelage,
– la troisième la peinture et
– la quatrième la cuisson.

Après l’agriculture, la poterie est l’autre activité principale des habitants qui même, parfois, lors des périodes de sécheresse peut devenir l’activité première.
Cet artisanat est source de vie pour cette population berbère et arabe qui protège et garde les traditions et ce grand patrimoine local, régional et national.

La vallée du Drâa procure tous les matériaux, la terre et l’eau, les feuilles de palmiers-dattiers, les restent de troncs et, sans oublier, les ânes qui ont énormément de mérite et qui demeurent encore le meilleur moyen de transport…

Tamegroute vous invite à un voyage d’un autre temps… 

Sur notre catalogue, découvrez aussi ces magnifiques pièces de poterie, des coupelles, des assiettes, des vases, des bougeoirs, et bien d’autres encore…
Des articles venus tout droit de cette charmante petite ville du sud marocain, aussi, bienvenue à Tamegroute ! 

  • Livraison Internationale

    Livraison Internationale

  • Retour sous 14 jours

    Retour sous 14 jours

  • Paiement Sécurisé

    Paiement Sécurisé

Inscrivez-vous à notre newsletter


paiement-securise visa mastercard amex paypal
avis clients Marchand approuvé par la Société des Avis Garantis, cliquez ici pour vérifier l'attestation.